Liste des conférences

Le paiement de tous les ateliers se fait à l'avance lors des permanences de l'UP


CHRONIQUE DE PONT-SAINT-ESPRIT PENDANT LES 100 JOURS DE 1815

  25/01/2021       17 h 30 min - 19 h 00 min

LUNDI 25/01/2021 / REPORTEE A L’AUTOMNE 2021

CHRONIQUE DE PONT-SAINT-ESPRIT PENDANT LES 100 JOURS DE 1815

Ciné 102 de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

À l’issue de la Révolution, deux courants que tout oppose occupent la scène politique locale. Les conservateurs et les royalistes veulent reconstruire le monde tel qu’il était avant 1789. En revanche, les libéraux et les révolutionnaires estiment que l’amélioration de la société nécessite une rupture radicale avec le passé. Ce dialogue de sourds est exacerbé en 1815 par la reconquête éphémère de son trône par Napoléon. La captivité du duc d’Angoulême à Pont-Saint-Esprit du 9 au 15 avril réveille alors les rancœurs, dévoile les ambitions, nourrit les règlements de compte…

Au gré des alliances qui se font et se défont, c’est tout un art de retourner sa veste que présente au fil des jours la chronique de l’époque.

 

Alain GIRARD
Docteur d’Etat ès Lettres et Sciences Humaines,

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                             Michel Tachon : 06 37 49 43 45

 

Directeur honoraire de la conservation départementale des musées du Gard.

  En savoir plus

 LE MOYEN-ORIENT DOMINE ET FRACTURE APRES LA 1ERE GUERRE MONDIALE

  08/02/2021       17 h 30 min - 19 h 00 min

LUNDI 8/02/2021

 LE MOYEN-ORIENT DOMINE ET FRACTURE APRES LA 1ERE GUERRE MONDIALE

Ciné 102 de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

À la fin de la première guerre mondiale Français et Britanniques se partagent les territoires de l’ancien Empire ottoman au Moyen-Orient. Ils créent de nouveaux états qui accentuent les fractures de la région. « Balkanisé », le Moyen-Orient sombre dans des conflits dont les puissances coloniales portent une lourde responsabilité. Lorsque les nouveaux états accèderont à l’indépendance, leur histoire sera marquée par l’instabilité, les tensions et les divisions. La « vieille » question d’Orient est riche d’enseignements pour comprendre les fragilités actuelles de la région.

 

Alain CHAFFEL

Professeur honoraire de classes préparatoires, agrégé et docteur en histoire.

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                             Michel Tachon : 06 37 49 43 45

  En savoir plus

UNE ALTERNATIVE A LA LOI DU PLUS FORT : LA COLLABORATION

  22/02/2021       17 h 30 min - 19 h 00 min

LUNDI 22/02/2021 

UNE ALTERNATIVE A LA LOI DU PLUS FORT : LA COLLABORATION

 

Ciné 102 de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

Le fait est établi depuis Darwin : « la lutte pour l’existence » est le seul ressort de l’évolution du vivant. Toute la biologie du XXe siècle, analytique et cartésienne, s’est construite sur l’idée fondatrice d’un monde vivant fractionné, fait d’individus, d’espèces, de sociétés en compétition permanente.

Le seul problème… c’est que cette vision est aujourd’hui battue en brèche.

Le vivant, sa complexité, son caractère paradoxal, les nouvelles techniques d’investigation, l’écologie aux méthodes d’approche globales, ne cessent de mettre en évidence une nouvelle vision : au fond des mers, sous la terre, dans nos intestins… les êtres vivants survivent bien mieux de manière entrelacée en tissant entre eux des relations de coopération et de mutualisme.

Voilà qui met à mal l’un des dogmes les mieux établis du siècle. Voilà qui oblige à repenser l’évolution à l’aune d’une nature, non plus exclusivement belliqueuse et égoïste, mais aussi altruiste et généreuse. Voilà qui remet sérieusement en cause nos illusions d’êtres séparés du monde naturel et notre modèle de civilisation dite « moderne ».

 

Jacques GREGNAC

Retraité, professeur agrégé de Biologie. Spécialisation en biologie marine et écologie appliquée.

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                             André Gache : 04 75 98 66 42

 

4 75 98 66 42

 

 

  En savoir plus

PÉTRA ET LA FORTUNE DES NABATÉENS, MAÎTRES DES ROUTES CARAVANIÈRES DE L’ANTIQUITÉ

  01/03/2021       17 h 30 min - 19 h 00 min

LUNDI 1/03/2021 

PÉTRA ET LA FORTUNE DES NABATÉENS, MAÎTRES DES ROUTES CARAVANIÈRES DE L’ANTIQUITÉ

 

Ciné 102 de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

Le royaume nabatéen a régné sur tout le monde antique grâce à ses richesses fabuleuses dans un environnement désertique, a priori hostile. Pourtant, le territoire contrôlé par les Nabatéens (actuelle Jordanie, sud de la Syrie, une partie d’Israël et de l’Egypte, une partie des Emirats arabes unis) était traversé par les caravanes qui apportaient au monde occidental les marchandises exotiques les plus rares, les plus convoitées… et les plus chères. Le contrôle exercé sur ce commerce apportera à ce peuple originellement nomade, gloire et prospérité. L’annexion du royaume à l’empire romain (106 de notre ère) signera la fin de son âge d’or. Progressivement, la cité de Pétra, dorénavant à l’écart des grandes routes commerciales, sombre dans l’oubli. Ce n’est qu’en 1812 que l’explorateur suisse Jean-Louis Burckhardt la redécouvre, après des siècles.

Quelques mystères : d’où viennent les Nabatéens ? Pétra est-elle vraiment Pétra ? Comment les Nabatéens ont-ils réussi à subsister et à prospérer dans un environnement montagneux et désertique ? Comment ont-ils domestiqué l’eau ? La conférence de Michèle Texier sera suivie de la projection du film réalisé par Jean-Yves Gréhal, président de Pont du Gard et Patrimoine, sur Pétra, capitale des Nabatéens (environ 20 minutes).

 

 

Michèle TEXIER

Professeur de français et de linguistique, Inspectrice de l’Education nationale

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                             Michel Tachon : 06 37 49 43 45

 

 

 

  En savoir plus

NOUVEAUX REGARDS SUR L’HOMME DE NÉANDERTAL

  07/03/2021       23 h 00 min

LUNDI 8/03/2021 

NOUVEAUX REGARDS SUR L’HOMME DE NÉANDERTAL

 

Ciné 102 de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

Qui sont les Néandertaliens ? Où, quand et comment ont-ils vécu ?  Pourquoi ont-ils disparu ? Lors de cette conférence,  la paléoanthropologue Silvana Condemi retracera l’histoire de cette population et se penchera sur ces difficiles questions qui sont parfois encore au centre de nombreux débats parmi les spécialistes. Elle montrera comment à partir de simples fragments osseux ou de dents, grâce à des nouvelles méthodes et techniques d’investigation et d’analyse on peut reconstruire une partie des conditions de vie de ces humains fossiles. L’image de Néandertal qui se dégage des études des deux dernières décennies permet d’envisager un être beaucoup plus complexe par rapport à celle qui a eu cours au siècle dernier.

 

Sylvana CONDEMI

Paléoanthropologue,

Directrice de recherche au CNRS, dirige l’équipe Paléoanthropologie et bio-archéologie.

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                             Michel Tachon : 06 37 49 43 45

  En savoir plus

L’ESSOR DES SCIENCES ET TECHNIQUES AU SIÈCLE DES LUMIÈRES

  09/03/2021       17 h 30 min - 19 h 00 min

MARDI 9/03/2021

L’ESSOR DES SCIENCES ET TECHNIQUES AU SIÈCLE DES LUMIÈRES

 

SCENE CHAPELLE  de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

Le XVIIIème siècle connaît un véritable foisonnement sur le plan scientifique. la raison progresse, de même que l’expérimentation. La période voit la découverte de l’électricité, la chimie fait des progrès considérables.

Des études poussées sur les gaz, la pression, le vide, la pesanteur relancent des connaissances ébauchées au siècle précédent.

Les mathématiques donnent un essor nouveau à toutes les techniques. L’homme s’évade dans les airs et apprend à communiquer à distance.

Naissance de la première et monumentale Encycloplédie.

 

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                            Joël RICHARD : 06 83 14 42 42

  En savoir plus

 L’ÉVOLUTION DE LA SEXUALITÉ CHEZ LES VÉGÉTAUX

  15/03/2021       17 h 30 min - 19 h 00 min

LUNDI 15/03/2021

 L’ÉVOLUTION DE LA SEXUALITÉ CHEZ LES VÉGÉTAUX

 

Ciné 102 de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

Tout le monde, ou à peu près, sait comment se passe la reproduction chez les mammifères. Un peu moins connaissent les mécanismes chez les poissons, les araignées ou les vers de terre. Mais tous ces animaux ont en commun de produire des gamètes : les spermatozoïdes des mâles vont féconder les ovules produits par les femelles. Le résultat étant la production d’un œuf qui se développera ultérieurement en un individu.

Chez les plantes, les choses sont différentes et nettement plus compliquées. Les grains de pollen produits par les fleurs ne sont pas des gamètes mâles et ce que l’on nomme ovules dans le pistil d’une fleur n’est pas un gamète femelle.

Pour comprendre ce qui se passe chez les plantes à fleurs, il faut suivre le cours de l’évolution depuis les algues vertes marines comme la Laitue de mer, en passant par les fougères et les conifères.

Les mécanismes physiologiques sont étonnants, de même que les moyens utilisés pour assurer la fécondation entre des individus fixés au sol qui ne peuvent donc pas se rapprocher.

 

Jean-Paul MANGIN

Professeur honoraire de biologie au lycée agricole d’Aubenas,

Président de la Société botanique de l’Ardèche,

Membre du CA de l’association TERRE D’AVENIR.

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                             Michel Tachon : 06 37 49 43 45

 

  En savoir plus

QUELLE AGRICULTURE POUR NOURRIR CORRECTEMENT ET DURABLEMENT L’HUMANITÉ TOUTE ENTIÈRE ?

  22/03/2021       17 h 30 min - 19 h 00 min

lundi 22/03/2021 

QUELLE AGRICULTURE POUR NOURRIR CORRECTEMENT ET DURABLEMENT L’HUMANITÉ TOUTE ENTIÈRE ?

 

Ciné 102 de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

 

Conférence organisée en partenariat avec GÉNÉRATIONS FUTURES dans le cadre de la « 16ème Semaine pour les alternatives aux pesticides ».

 

Nous sommes déjà plus de 7,7 milliards d’humains dans le monde et nous serons probablement plus de 9,5 milliards d’habitants en 2050. De trop nombreuses personnes ne parviennent toujours pas aujourd’hui à acheter ou produire par elles-mêmes la quantité d’aliments nécessaire pour couvrir leurs besoins journaliers en calories, protéines, lipides, vitamines et minéraux. Il existe pourtant des systèmes de culture et d’élevage, inspirés de l’agro-écologie, qui permettraient de nourrir correctement et durablement l’humanité toute entière. L’agriculture biologique en est un parfait exemple.

Mais les obstacles à l’élévation durable des rendements agricoles, sans recours excessif aux énergies fossiles ni emploi de produits pesticides, ne sont pas tant d’ordre technique que de nature socio-économique. Ils résultent en premier lieu des conditions inégales dans lesquelles se manifeste la concurrence entre producteurs sur les marchés mondiaux des produits agricoles et alimentaires. Ils consistent aussi en des structures agraires injustes, des législations foncières inadéquates, un accès limité aux crédits, et des conditions iniques imposées généralement par les entreprises situées en amont ou en aval.

 

Marc DUFUMIER.

 

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                             Michel Tachon : 06 37 49 43 45

  En savoir plus

CONSTRUIRE L’AQUEDUC DE NÎMES ET LE PONT DU GARD : CES AFFRES DU MAÎTRE DE L’OUVRAGE.

  28/03/2021       23 h 00 min

LUNDI 29/03/2021 

CONSTRUIRE L’AQUEDUC DE NÎMES ET LE PONT DU GARD : CES AFFRES DU MAÎTRE DE L’OUVRAGE.

 

Ciné 102 de pont-Saint-Esprit – 18 h 30

Nous sommes au milieu du 1er siècle de notre ère. La Gaule narbonnaise a été conquise depuis près de deux siècles et la cité de Nîmes est une colonie de droit latin depuis un siècle. Sous Auguste, Nîmes a bénéficié de la faveur impériale car elle a fait le choix des vainqueurs lors des guerres civiles et s’est couverte de monuments prestigieux. Nîmes songe à se doter d’un aqueduc pour disposer en abondance de l’eau jaillissante, élément essentiel du « mode de vie à la Romaine », notamment indispensable à la construction de thermes, autres « marqueurs » de la romanisation. C’est un projet colossal et techniquement très difficile.

Le sujet de la conférence consistera à tenter de se « glisser dans la toge » des magistrats municipaux qui dirigent la cité pour aborder tous les aspects du défi et essayer de voir comment ils les ont relevés.

Comment le projet a-t-il pu naître dans une ville qui ne manquait pas d’eau ? Comment fut établie la faisabilité de l’ouvrage en trouvant une ressource en eau abondante et de qualité au-dessus du niveau d’arrivée ? Comment fut repéré le tracé techniquement réalisable ? Comment fut financé le  projet ? Qui a réalisé l’ouvrage ? Comment était exploité l’aqueduc ?

Aucun document ne permet de répondre de manière certaine aux questions qui seront soulevées. Mais cet exercice donnera l’occasion d’aborder de multiples sujets d’ordre politique, administratif et technique.

 

 

Jean-Yves GREHAL

Président de l’association  Pont du Gard et Patrimoine,

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (1967) et ancien auditeur de l’Institut de Hautes Etudes de Défense Nationale, directeur honoraire des services de l’Assemblée nationale.

Contact/inscriptions : upgardrhodanien@gmail.com

                                             Michel Tachon : 06 37 49 43 45

 

  En savoir plus
1 2