Nostradamus ou les « Fake News » de la Renaissance

  11/03/2019       18 h 30 min - 20 h 00 min

Salle Ciné 102
  2 rue de la caserne

Catégories

  Se rendre au cours


INTERVENANT

Sylvain Bouchet

Historien spécialiste de Nostradamus, se propose de revenir sur ces questions et de mettre en parallèle l’époque qui a vu naître l’imprimerie et le colportage avec celle, actuelle, d’Internet et des réseaux sociaux.              

THÈME

Alors que les « Fake News » se multiplient sur Internet, et que les pouvoirs publics commencent à prendre des mesures pour les endiguer, il est important de rappeler, pour mieux le comprendre, que le phénomène n’est pas nouveau.

« Les Prophéties » de Nostradamus, dont la première publication date de 1555, est sans doute le texte français qui aura été le plus manipulé. Sans parler des interprétations du presque illisible ouvrage du protégé de Catherine de Médicis, ce sont bien les quatrains ajoutés après la mort de l’auteur, truqués voire totalement inventés, qui trahissent la volonté, comme les « Fake News » actuels, de modifier l’opinion publique à des finalités politiques et idéologiques. Il faut dire que le style littéraire original des quatrains et la biographie même de Nostradamus (largement construite sur des légendes et de fausses informations d’ailleurs!) se prêtent à merveille à ce genre de manipulation. Ainsi, au gré des contrefaçons, Nostradamus s’est vu tour à tour asseoir les pouvoirs d’Henri IV et de Louis XIV, discréditer Mazarin, appuyer les idées de la Révolution Française jusqu’à, plus récemment, être au centre d’une lutte psychologique franco-allemande lors de l’Occupation.

Quelle était la véritable démarche de Nostradamus ? En quoi son style d’écriture est propice à l’actualité contrefaite?  Comment les faussaires ont opéré et pourquoi ?

TARIF & CONTACT

Entrée adhérent: 3€

Contact: 06 31 34 68 57